Chercher un spot

Entre quelques lettres du nom d'un spot, d'une région ou d'un pays et clique sur un élément de la liste.

Modifie ta contribution
WhenWhereKite Le blog

Bien vendre ou acheter son matos d'occase

2134 vueslire l'article

WhenWhereKite - Le blog

Bien vendre ou acheter son matos d'occase

par Carving le 30.08.2018

WhenWhereKite

Vendre ou acheter, tout le monde sait faire ou pense savoir faire. L'objet de ce guide est de vous apporter quelques idées ou méthodes pour mettre le maximum de chances de votre côté afin de rendre cette opération la plus efficiente possible. À titre personnel, j'ai été comme tout un chacun par le passé, à la fois vendeur et acheteur de matériel d'occasion. Si ça ne me donne pas plus qu'un autre autorité sur la question, c'est surtout la mise au point et l'observation de DEALkites qui m'ont enseigné un certain nombre de clés que je vais partager avec vous.

Les consignes qui suivent s'appliquent, que vous utilisiez Le Bon Coin, Facebook ou DEALkites (bien que ce dernier vous mâche le travail car il prépare automatiquement nombre des recommandations énoncées ci-après). Certaines vont vous sembler évidentes, pourtant, quand on a l'habitude de scruter les annonces (photos, titres et message) on s'aperçoit qu'il est toujours utile de rabâcher certaines évidences.

Par souci de simplicité, le présent article ne traite que des ailes à boudin. Vous trouverez une infos plus complète ici.
Vendre une aile d'occasion 1. L'Annonce La raison première d'une annonce est de générer des contacts (pas de vendre) Les photos Il est très difficile de vendre sans photo. De nos jours, aucune excuse pour ne pas montrer le matos. Un défaut de photo met la suspicion sur l'annonce, au même titre que des photos prises à la va-vite, sans intention précise ou des photos de catalogue piquées sur le Net. C'est un manque de considération pour l'acheteur, donc un mauvais point pour votre annonce.

Les prises de vues se font aile gonflée. Si vous ne pouvez publier que 3 photos (i.e. Le Bon Coin) : faites-en une d'ensemble de l'extrados, une de détail et une de l'intrados. Si vous avez une réparation, utilisez une des photos pour la montrer. Si vous vendez la barre avec, idem.

Le titre de l'annonce Si vous ne publiez pas votre annonce sur DEALkites, commencez votre titre par kitesurf. Ensuite indiquez successivement (en n'écorchant pas l'orthographe) la marque, le modèle, la taille et l'année. Rajoutez Complète si vous vendez la barre avec.
Ex: kitesurf North Dice 7m 2016 Complète Le texte de l'annonce Évitez de faire des phrases. Soyez le plus pragmatique, concis et complet possible. Liste des infos très utiles (ces questions seront posées de toute façon par l'acheteur potentiel):
État général / 1ère main ou pas / nombre approximatif de sorties / réparation(s) ou pas (si oui, préciser leur nature) / si barre nombre de lignes (4 ou 5) et éventuellement longueur (22m, 24m, etc.) / localité où le matos est visible / frais de port inclus ou pas (sinon montant approximatif) / Sac de transport ou pas / Leash d'aile ou pas / Indiquez comment vous entretenez votre matos: rinçage ? (fréquence?)...

En donnant ces infos, vous tirerez deux avantages : vous n'aurez pas à vous répéter au téléphone ou via mail et vous écartez les acheteurs rétifs à l'une ou l'autre des options citées (temps de gagné).
Pas de littérature, du concret et de la clarté Ne pas copier/coller le texte de présentation de l'aile issu du site Internet de la marque Ne jamais écrire: «prix non négociable» Le prix Le matos neuf est cher, c'est un fait. Dès l'achat du neuf la décote est importante, c'est un autre fait. Il est donc bien normal d'essayer de revendre le plus cher possible. Ce que je constate c'est que ça fonctionne mal. L'offre de matériel d'occasion est pléthorique. Le prix indiqué par le vendeur, s'il est parfois justifié est souvent trop élevé pour susciter un intérêt immédiat. Souvenez-vous que plus vous mettez de temps à vendre, plus votre matos se décote... et souvent au final, vous baissez le prix de façon à ce qu'il puisse trouver acquéreur. Beaucoup d'énergie dépensée pour un gain souvent minime.
Le matos très récent ou quasi neuf est plus difficile à vendre que la véritable occasion car il entre en concurrence directe avec le neuf du millésime en cours. Dès l'été, les shops commencent à proposer des grosses réductions sur le matos neuf de l'année. La raison en est que les marques commencent la promotion de leurs matériels de l'année qui suit.

Se faire payer Outre les arnaqueurs professionnels assez faciles à repérer, vous pouvez avoir un litige avec votre acheteur, surtout si la vente se fait à distance. Dans ce dernier cas, si vous traitez de gré à gré sans passer par un tiers de confiance, la règle en usage est d'encaisser d'abord et de livrer ensuite. Pour faire simple, en direct (face à face), demandez du liquide. À distance, exigez un virement bancaire (ou Paypal si vous avez un compte) et n'envoyez le matos que lorsque vous avez la preuve du crédit de votre compte.
Exigez du liquide ou un virement bancaire Honnêteté requise Particulièrement applicable pour les ventes à distance, le principe d'honnêteté prévaut. Soyez transparent sur le réel état de votre matos. Omettre de signaler une réparation ou un défaut notable est équivalent à un mensonge, donc à une escroquerie. Chacun voit midi à sa porte mais, avoir à gérer un acheteur mécontent parce qu'il s'estime abusé peut s'avérer fort pénible. La distance qui vous sépare n'est pas un gage de tranquillité.
Le mensonge par omission est une escroquerie Exemple d'annonce Voir le texte d'une annonce modèle North Dice 9m 2016 Complète
Un joli contre exemple de présentation de l'aile.

2. La négociation Les acheteurs sont déraisonnables Sachez-le, tous vos acheteurs potentiels sont déraisonnables : ils veulent du matos d'occase mais à l'état neuf pour un prix dérisoire. Et en plus ils sont exigeants sur les détails. En clair, ils sont comme vous quand… vous recherchez une bonne occase. Donc au final, il n'y a que le prix qui va rentrer en ligne de compte. Une négociation se prépare simplement : il faut trouver son prix plancher (celui en deçà duquel vous refusez de descendre). Fixez-le pour une période donnée. Si vous ne vendez pas, reconsidérez la question. Voir les statistiques de ventes sur DEALkites.

Dans le calcul du prix plancher intégrez un paramètre et une option :
Paramètre très important à considérer : le coût du temps, de l'énergie et de la décote (le temps passe vite) pour essayer de vendre au prix souhaité (c'est-à-dire souvent trop cher).
Option: les éventuels frais de port (frais d'envoi).
Conseil : si l'acheteur vient chez vous, présentez-lui l'aile gonflée, c'est plus vendeur Pour réaliser une vente dans de bonnes conditions il est important que chaque partie comprenne bien les motivations de la partie ardverse. Si vous sentez votre acheteur indécis, hésitant sur ses choix, pas emballé… inutile de palabrer ou d'essayer de faire des efforts, il y a peu de chances que vous parveniez à conclure. Si au contraire il est vraiment à la recherche du type d'aile que vous vendez, alors vous pourrez installer un dialogue constructif. N'oubliez pas que pour lui aussi ça représente un travail conséquent de chercher, d'appeler, de visiter, etc. De votre côté, vous avez peut-être déjà commandé votre nouveau matos ou engagé une recherche… vos deux intérêts sont convergents : il faut que cette aile change de main. Entendez-vous sur le prix et passez à autre chose. Ne bloquez pas pour quelques dizaines d'euros.

3. Conseils pour éviter les malentendus Il est toujours très difficile de se faire une idée à distance, même avec des photos. La bonne foi du vendeur ne suffit pas. Il vous faut être le plus méticuleux possible dans l'inspection de votre aile : traquez notamment les micro-trous sur le spi. Si vous ne vous en préoccupez pas, faites confiance à votre acheteur pour tous les découvrir à réception et donc générer, pour le moins, de l'insatisfaction si vous ne lui avez pas signalé au préalable.

Il existe un outil très efficace et pas cher pour réparer ces micro-déchirures qui se forment inéluctablement au cours des années. Si vous confiez votre aile à un voilier pour les réparer, il n'aura d'autre choix que de vous coudre un patch sur chaque trou. Beaucoup plus solide et résistant mais infiniment moins esthétique.

WhenWhereKite

Acheter une aile d'occasion La position d'acheteur est a priori plus agréable que celle de vendeur. Il y a beaucoup d'offres, elles se renouvellent constamment et tout le monde vous trouve sympathique. Ça ne veut pas dire pour autant que c'est simple d'acheter du matériel et puis c'est souvent fastidieux: il faut éplucher des dizaines de pages de sites Internet, mettre des alertes, comparer les annonces, envoyer des messages, appeler, demander d'autres photos, attendre les réponses, rappeler, demander des précisions…

Le travers commun des acheteurs c'est qu'ils ont tendance à oublier que «occasion» signifie «non neuf». On ne peut pas reprocher à une aile d'avoir volé, pris le sable ou la vase, d'être un peu marbrée, etc. Bien sûr ça doit rester en rapport avec l'âge et le prix mais, si vous cherchez un petit prix et que vous regardez des ailes de 2 ou 3 ans, acceptez qu'elles aient des défauts, voire - horreur! malheur! - des réparations. Parfois, il arrive que l'on tombe sur une perle, une belle endormie dans un sac dont elle n'est jamais sortie à cause de la blessure de son propriétaire… mais ça reste l'exception. La norme, c'est que les ailes d'occasion ont servi et se sont donc usées.

L'analyse de l'aile à distance Sur photos dans un premier temps, évidemment. Si elle semble correspondre à vos attentes, c'est surtout la discussion avec votre vendeur qui vous permettra de verrouiller votre intérêt. Ça reste subjectif (une voix, une attitude) donc sujet à caution mais c'est souvent suffisant pour se faire une assez bonne idée du personnage, de la vérité de son discours et donc du réel état de l'aile. L'expérience d'un seul ne fait pas une règle mais, à titre personnel, j'ai acheté une dizaine d'ailes d'occasion. Je n'ai jamais été trompé sur la marchandise et j'ai toujours eu affaire à des gens sérieux et honnêtes.

Acheter à distance du matériel d'occasion à un parfait inconnu reste un pari et on a toujours un petit pincement au cœur au moment de payer. Il faut cependant tâcher d'éviter la parano. Enfin, après 10 mois d'exploitation de DEALkites, je n'ai pas reçu un seul signalement pour cause de vendeur indélicat.

L'analyse de l'aile en direct Conseil : gonfler l'aile Une bonne chose à faire est de checker l'aile gonflée. On voit tout mieux. Et le temps qu'on passe à papoter avec le vendeur permet de vérifier à terme qu'il n'y a pas de fuite. Penser à jeter un oeil sur les valves et les bridages. Si la barre est vendue avec, il est impératif de dérouler les lignes pour vérifier leur état et la présence d'éventuels nœuds. L'état du border/choquer est aussi un point important à vérifier. Sur nombre de barres il n'est pas gainé et les cordages s'érodent à cause du frottement.

Comment se faire aider dans sa décision ? Si l'on n'est pas très sûr de soi, le plus simple est de demander l'avis d'un pote qui s'y connait. Si vous n'avez pas ce genre de pote, sur DEALkites, Philippe Ancelin de OneLaunchKiteboarding applique son label sur le matos qui lui semble d'un bon rapport qualité/prix (bien entendu, cet avis – a priori et sur des photos - n'est pas contractuel). En savoir plus...

 

pour proposer un article

Il suffit d'envoyer ton texte à l'adresse info [@] wwkite.fr.

  • Entre 500 et 1000 mots environ.
  • Les photos d'illustration doivent impérativement t'appartenir.
  • Tu dois être inscrit sur le site.

Si ton texte est retenu il sera publié sur le blog et sur la page du spot concerné.

Contributions & commentaires

Donne ton point de vue

 

N'hésite pas à participer...

Pour publier tu dois être inscrit et connecté. C'est par ici...

M'identifier ou m'inscrire immédiatement avec Facebookloader

pour contribuer

18.11.2018 7:10:54

Aucune contribution enregistrée pour le moment.

Petites annonces gratuites du kitesurf DEALkites

consultations
0lectures
0classement
de l'article